bannerfacebook

Arrêter la dépendance, arrêter de fumer avec le tapping

Bienvenue à cette vidéo pour arrêter de fumer ou une autre dépendance !

Alors, bien sûr, c’est le début d’un processus, rien n’est moins sûr, mais vous pouvez aussi arrêter de fumer avec cette vidéo, mais c’est le début !

Même si je dois arrêter de fumer et cela me terrifie, je m’accepte avec tout ce que je ressens.

Même si consciemment je veux arrêter de fumer, une autre partie de moi ne veut absolument pas.

Je m’accepte avec ce conflit.

Même si ce serait mieux que j’arrête de fumer, je m’accepte avec cette non-envie d’arrêter.

Même si je veux arrêter de fumer, mais j’ai trop peur de manquer et de souffrir.

J’accepte mes peurs et c’est normal d’avoir peur, et c’est normal de ressentir ce que je ressens.

Je m’ouvre à la possibilité d’être douce avec moi dans ce processus.

Même s’il y a peut-être des traumas derrière cette dépendance, je choisis vraiment d’être douce avec moi.

Même si j’ai peur face à ces traumas et à toutes ces émotions si j’arrête de fumer.

Je choisis d’être douce avec moi.

Même si en fait, la cigarette est ma meilleure copine, et la vérité c’est qu’elle m’empoisonne.

C’est bizarre d’aimer quelqu’un qui vous empoisonne.

Et j’ai l’intention de me respecter, je sens cette terreur en moi et je n’en ai pas envie.

Je ne sais même pas si je vais aller au bout de cette vidéo.

(Le dessus de la tête) Je veux arrêter de fumer et cela me terrifie.

Je ne veux pas arrêter de fumer.

Je veux arrêter de fumer ou pas !

On veut que j’arrête de fumer. Moi, pas vraiment !

Il n’en est pas question !

(En dessous des bras) Cela me semble trop difficile.

J’ai peur de manquer, j’ai peur de souffrir.

Concentrez-vous sur la peur de manquer, la peur de souffrir, toutes ces images de cigarettes, ces images de traumas.

Je libère et je lâche toutes mes peurs, terreurs.

Je libère et je lâche toutes ces images.

Toujours, avec les yeux fermés, je libère et je lâche toutes mes peurs, terreurs.

(En dessous du nez) Je libère et je lâche toutes ces émotions que je garde en moi.

Je libère et je lâche toutes ces tristesses, toutes ces colères.

Je ne veux pas savoir ce qui trame derrière tout ça.

Il y a peut-être des traumas, des pertes, des abandons.

J’ai peur d’être face à cette souffrance.

(En dessous des seins) Je choisis d’être douce avec moi.

Je choisis d’y aller doucement.

Je libère et je lâche toutes ces peurs.

Je libère et je lâche toutes ces images de souffrance.

La cigarette est ma meilleure amie.

Et elle m’empoisonne, c’est bizarre.

La cigarette c’est ma meilleure amie parce qu’elle m’accompagne dans les moments de stress, dans les moments d’ennui, dans les moments de pause, dans les moments d’amour.

La cigarette elle est toujours là.

Il n’est pas question que j’arrête.

Et si j’attendais d’avoir vraiment envie d’arrêter ?

Et si je guérissais d’abord ce qu’il y a derrière ?

Je libère et je lâche toutes les peurs de ne pas y arriver.

Je libère et je lâche toutes les peurs de re-souffrir si je traite ça.

Je choisis de me détendre, je choisis de respecter mon rythme.

Je demande à toutes les parties en moi de faire la paix entre elles.

J’ai l’intention de guérir de cette dépendance dans la douceur.

J’ai la ferme intention de guérir de tous ces traumas.

Peut-être que je ne vais pas souffrir finalement dans ce processus de guérison.

Peut-être pas autant que je l’imagine.

Je choisis de m’aimer et de m’accepter avec cette manière de compenser, je choisis de m’aimer et de m’accepter avec cette manière d’avoir survécu à tout ça.

Je m’ouvre à la possibilité de guérir tout ça dans la douceur.

Je choisis d’avoir confiance, je choisis de me détendre.

Et si une fois les traumas résolus, arrêter de fumer allait se fais facilement ?

Je choisis d’être douce avec moi.

Et puis vous inspirez profondément, et vous expirez.

À bientôt !

Ajouter un Commentaire